Substratum: reprenons le contrôle d’internet!

Pas le temps de lire? Téléchargez ce post en PDF 🙂

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://blockchainmag.fr/substratum-reprenons-controle-dinternet/
RSS
SHARE
Follow by Email

 

Le réseau internet a été conçu comme un réseau interconnecté dans lequel n’importe quel nœud peut communiquer avec tous les autres. On observe cependant que dans le contexte actuel son infrastructure devient de plus en plus centralisée. Sous le contrôle d’un petit nombre (fournisseurs d’accès, GAFA) les internautes deviennent des cibles à qui on veut vendre toute sorte de produit. Est-ce ça finalement internet? Un grand supermarché mondial contrôlé par quelques uns où tout est à vendre …

Et si le web était décentralisé? Pas d’autorité unique diffusant ou surveillant le contenu. La censure et les sites à restriction géographique ne seraient plus un problème. Peu importe l’endroit ou le contenu, tout le monde pourrait y avoir accès. Les internautes seraient responsables de la régulation du réseau. L’idée d’un réseau auto-régulé est peut être utopique mais l’essence même d’internet est libertaire. En effet en août 1962, J.C.R. Licklider informaticien du MIT discutait de son concept de «réseau galactique». Il a imaginé un ensemble d’ordinateurs globalement interconnectés à travers desquels tout le monde pourrait accéder rapidement aux données et aux programmes de n’importe quel site. Leonard Kleinrock quant à lui a publié en 1961 un livre sur le sujet où la notion de Peer-2-Peer est évoquée, il fait allusion aux “ordinateurs communiquant entre eux”. On est bien loin du web actuel dépendant d’autorités centrales. Cette infrastructure est dangereuse car elle permet comme par exemple aux États-Unis (dernièrement avec la loi anti net neutrality) les fournisseurs d’accès internet tels que Comcast, Verizon et AT & T de bloquer les sites web qu’ils n’aiment pas ou de facturer les entreprises pour un affichage plus rapide de leur contenu. Cette loi sur la neutralité du réseau menace de réglementer l’accès à internet en imposant des tarifs plus élevés et de favoriser uniquement ceux qui sont prêts à mettre le prix. Malheureusement cela peut aussi devenir la norme dans d’autres pays.

Dans un système de plus en plus connecté (tout secteur d’activité confondu), n’est-il pas alarmant que toute la connexion internet qui régit ce monde soit entre les mains d’un monopole? Il est temps de chercher des alternatives, il est temps de reprendre le contrôle. Heureusement des projets comme Substratum et Shift existent. Peut on espérer qu’un jour les utilisateurs puissent accéder au contenu via un réseau crypté sans avoir besoin d’un VPN ou d’un navigateur Tor? Un réseau qui se composerait d’une série de nœuds exécutables par des pairs. Ainsi, tout comme avec un VPN, les FAI ou autres rapaces de cookies ne pourraient plus vendre nos données, limiter ou contrôler notre accès à des sites web spécifiques. Cette version d’internet existe-t-elle?

En savoir plus sur l’origine d’internet

Substratum – SUB sur Twitter @SubstratumNet

Shift – SHIFT sur Twitter @ShiftNrg

Image: Pixabay

Shay

Shay

Co-fondatrice de Clientconnect agence de conception de chatbots (www.clientconnect.com). Passionnée des crypto-monnaies.
Shay
 
error: Content is protected !!