Cryptos: crash sur fond de crise réglementaire

Pas le temps de lire? Téléchargez ce post en PDF 🙂

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://blockchainmag.fr/cryptos-crash-fond-de-crise-reglementaire/
RSS
SHARE
Follow by Email

 

Les 10 plus grandes crypto-monnaies en termes de capitalisation  plongent ce mardi matin. Le bitcoin chute de 14%, dépassant les niveaux de 12 000 usd. Simple correction ou début d’une crise?

Mati Greenspan, analyste de la plate-forme eToro a déclaré que les volumes en baisse au Japon et en Corée du Sud semblaient être la cause de la baisse des prix de ce matin. En effet une baisse d’activité peut potentiellement créer une grande discordance chez les acheteurs et vendeurs. Le volume combiné de ces deux principaux pays est tombé en dessous du seuil de 30%.

Le bitcoin sera confronté tôt ou tard à une crise réglementaire, de plus en plus de signes de cette tendance se confirment:

La Chine ciblerait des sites Web et des applications mobiles offrant des services comparables à des exchanges, dans le but de bloquer l’accès à ces plates-formes. En plus de ce qu’il se passe en Chine, le ministre sud-coréen Kim Dong-yeon a réitéré: “Mardi, le gouvernement envisage activement une interdiction totale des crypto-monnaies. “

En plus de la répression autour des cryptos, s’ajoute l’infrastructure existante qui a de plus en plus de mal à faire face à la demande grandissante. Certains exchanges (Kraken, Bittrex) avaient la semaine dernière suspendu les nouvelles inscriptions. Quelques uns ont même gelé les retraits. Coinsmarkets dont le serveur a été surchargé a interrompu le trading et les retraits jusqu’au 22 janvier. Stocksexchange a eu lui aussi du mal à faire face à la demande, tous les transferts vers ses wallets ont été retardés, a tel point qu’un simple envoi d’ETH pouvait prendre plus de 48H ce dimanche.

Il est inévitable (étant donné la nature des crypto-monnaies) de switcher au plus vite vers des solutions décentralisées. L’utilisation de plate-formes DEX (decentralised exchanges) ou bien des nouvelles fonctionnalités comme l’atomic swap qui permettent aux personnes d’échanger entre elles et d’avoir le contrôle sur leurs fonds est nécessaire. On est sorti d’une configuration centralisée où le “système” a la main mise sur tout pour aller vers une autre forme d’organisation centralisée (tout le contraire de la philosophie du bitcoin et de la blockchain). Finalement ces plate-formes décident “quand” les détenteurs de cryptos doivent faire un retrait ou “combien” retirer. Sans parler de leur fragilité face aux gouvernements qui souhaitent interdire à leur population l’accès au bitcoin.

La technologie avancerait-elle plus rapidement que l’infrastructure en place? Certainement, mais des solutions existent: espérons juste qu’on ait pas besoin d’être dos au mur pour étudier d’autres options. Ne sortons pas d’un système pour entrer dans un autre.

Refs

Suivre Cryptobridge sur twitter: @CryptoBridge

Image: Pixabay

 

Shay

Shay

Co-fondatrice de l'agence de conception de chatbots et CConnect et data analyste (www.clientconnect.com). Passionnée par les crypto-monnaies.
Shay
 
error: Content is protected !!