Bitcoin
USD 5,461.80
Bitcoin Cash
USD 380.24
Ethereum
USD 167.37

Comment les cryptos ont changé ma vie

Pas le temps de lire? Téléchargez ce post en PDF 🙂

 

J’étais voué à être dans la précarité toute ma vie. N’ayant pas de diplôme je collectionnais les cdds depuis l’âge de 16 ans. Il y a 3 ans un pote me parle du bitcoin…

Ne comprenant pas beaucoup comment ça marche je fais des recherches et commence petit à petit à m’intéresser. Je décide alors de me documenter sur le sujet, je lis tout ce que je trouve, et je deviens de plus en plus passionné. Dans les débuts je n’osais pas sauter le pas, le côté technique me rebutait un peu. Les adresses bitcoin me faisait peur, trop longues et trop compliqués. Je suivais de loin les exploits des vétérans des cryptos toujours hésitant à me lancer. En décembre 2015 mon cdd pris fin et avec la prime de fin de contrat je décide de me jeter à l’eau. J’achète 1 bitcoin a 375 usd. Mon premier bitcoin c’était comme mon premier amour, inoubliable 🙂 Je me fais alors la promesse de mettre tout les mois 20 pour cent de ce que je gagne en cryptos. Je me remets à chercher un travail, cette fois ci plus motivé que jamais. Je ne travaillerai plus pour survivre je travaillerai car j’ai enfin un but, me constituer un portefeuille de cryptos suffisamment important pour être indépendant. Je me souviens encore des matins ou je me levais la rage au ventre, et bien que les emplois étaient précaires je me donnais à fond, comme si ma vie en dépendait. Jour après jour, entre loyers et factures, au prix de privations (j’ai mis un trait sur toute sorte de dépenses superflues: sorties avec les potes, nouvelles paires de baskets) je réussissais tant bien que mal à mettre les 20 pour cent de côté. Je dois avouer que je n’avais jamais été aussi discipliné dans l’épargne. Mais cette fois c’était différent, le fruit de mon labeur n’allait pas dans les caisses de banques ou autres, le fruit de mon labeur je pouvais le palper, en disposer sur mon wallet. Ce que ma condition sociale ne me permettait pas, à savoir de rêver, être ambitieux, les cryptos me l’ont donné. Au fil du temps, à mesure que mon portefeuille augmentait je devenais de plus en plus occupé. La journée je travaillais et en rentrant je m’occupais de mes cryptos, lisais les articles sur les nouveautés, vendais quelques coins pour en racheter d’autres, mettais à jour mon fichier excel où je tenais chaque détail chaque fluctuation de prix à jour. Je devenais solitaire, les potes ne comprenaient pas que je ne puisse pas aller au bar après le boulot, je devenais hyper radin, puisque chaque euro était compté je mangeais soit du pain soit des pâtes. Cette nouvelle façon de vivre m’a appris beaucoup sur moi, sur ma force, je n’aurais jamais imaginé pouvoir me priver autant, et pourtant je l’ai fait. J’ai appris à vivre sans les seules distractions qui me faisaient oublier la précarité de ma vie professionnelle. Je me suis mis a faire du sport, je courais tous les matins avant d’aller travailler, je me suis transformé. Plus de playstation, le peu de temps libre que j’avais était dédié à lire des bouquins téléchargés gratos en pdf sur la finance (analyse technique etc). Ces deux dernières années ont été une sacrée aventure j’en suis sorti grandi. Aujourd’hui je n’ai plus besoin de travailler, enfin si.. je travaille mais pour moi : je gère mon portefeuille a plein temps. Ce que les cryptos m’ont donné jamais j’aurais pu l’avoir par voie “traditionnelle”. Je me suis tellement battu pour obtenir un cdi, j’ai finalement eu autre chose. Ce n’est que partie remise, le plus important c’est d’avoir un but.

 

 

Vous aussi vous avez des confidences de cryptos?

=> [email protected]

 

Related Posts

1 Response
  1. Franco Mercier

    Très émouvant votre témoignage sur les crypto monnaies. Les devises numériques ont fait et continuent de faire des heureux. Raison pour laquelle, malgré leur volatilité, je ne céderais pas mes cryptos monnaies stockés chez mon broker cf-partners.

Laisser un commentaire

cypherpunk's Manifesto (Manifesto pour la confidentialité)

  • "Puisque nous souhaitons la confidentialité, nous devons nous assurer que chaque partie n’a connaissance que de ce qui le concerne directement"...

    Lire

Catégories

error: Content is protected !!