Alerte: Visa et Mastercard veulent pénaliser l’achat de cryptos avec des frais supplémentaires

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
https://blockchainmag.fr/alerte-visa-mastercard-veulent-penaliser-lachat-de-cryptos-frais-supplementaires/
RSS
SHARE
Follow by Email

 

Le code MCC (En France le code “NAF”. Le standard international connu sous le nom de “MCC” ) a été modifié pour se plier aux nouvelles réglementations des grands réseaux de cartes de crédit concernant les achats de crypto-monnaies.

Le nouveau code permettra aux banques et aux émetteurs de cartes de facturer des frais supplémentaires en considérant l’achat de cryptos comme une “avance de fonds”. Comme l’indique l’email envoyé récemment par Coinbase:

 

Décision intéressante pour Visa et Mastercard qui souhaitent facturer des frais pour tout achat de crypto par le biais de leur cartes. L’achat de bitcoins sur Coinbase par exemple entraînera désormais des frais supplémentaires de 5%, en plus des frais de transaction de 4% déjà existants. Ces sociétés/monopoles de paiement agissent prétendument pour “protéger” les intérêts des consommateurs contre la bulle “spéculative”, donc au lieu d’empêcher tout simplement leurs clients d’acheter du bitcoin, VISA et Mastercard cherchent simplement à augmenter leurs propres rendements en augmentant les frais et pénalisant le client. Preuve qu’ils cherchent juste à se sucrer davantage sur le dos des consommateurs.

Jeu de pouvoir?

Les monopoles du paiement cherchent à sortir leurs griffes et montrer au monde que l’achat des cryptos passe d’abord par leur “bon vouloir”. À quand une alternative viable? Tous ces projets de cartes visa pour cryptos devraient se concentrer sur carte crypto tout court, un protocol indépendant qui ne nécessiterait ni de visa ni de mastercard.

La définition des régulateurs de ce qu’est le bitcoin doit aussi être réexaminée. Certaines institutions définissent la crypto-monnaie comme un actif/ propriété imposable, tandis que les sociétés de cartes de crédit classent maintenant les cryptos comme de l’argent/cash au même titre que l’argent qui peut être retiré d’un guichet automatique. Si les sociétés de cartes de crédit considèrent le BTC comme une devise viable dans le but d’augmenter leurs frais, qu’en est il de son statut fiscal? Cash ou pas cash?

Ref

Image Pixabay

Suivre coinbase @coinbase

Shay

Shay

Co-fondatrice de Clientconnect agence de conception de chatbots (www.clientconnect.com). Passionnée des crypto-monnaies.
Shay