Tech: Quand la blockchain se met au service du big data ou l’inverse?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
http://blockchainmag.fr/tech-quand-la-blockchain-se-met-au-service-de-la-big-data-ou-linverse/
RSS
SHARE
Follow by Email

 

Deux secteurs prometteurs, deux changements majeurs. Comment la blockchain peut impacter le big data?

Une question revient souvent sur la propriété des données. À qui appartiennent-elles? Et bien avec la blockchain, de toute évidence les données du client n’appartiendront plus aux institutions et ne seront plus verrouillées dans des bases de données centralisées. Chaque individu aura une représentation sur la blockchain. Sous forme d’identité numérique peut-être, mais son empreinte sera bien là, horodatée et immuable. Le client de l’avenir aura un accès total et accordera lui même les habilitations à quiconque souhaitant accéder à ses données. Lorsque la data sort d’un éco-système basé sur la propriété et l’exploitation monétaire de celle-ci elle ne représente plus un avantage concurrentiel (au grand désarroi de certains). Mais son interprétation devient l’atout principal. Actuellement les start-ups d’efforcent de fournir des applications qui servent d’interface (« bridge ») entre la blockchain et son usage pratique en offrant la possibilité à un client d’interagir avec un protocole. C’est ce que fait Jaxx par exemple ou BitPay, les utilisateurs peuvent interagir avec le Bitcoin.

Pourtant, encore très peu d’entreprises fournissent la possibilité d’interpréter toutes les données des transactions faites sur la blockchain. Ceux qui arriveront à en extraire une tendance et expliquer leur signification auront sans doute réussi à unir le big data et la blockchain. Certains l’appellent «Opportunité d’industrialisation des données». Autrement dit, la question est de savoir comment mettre en place les algorithmes de machine learning sur la blockchain. Si un portefeuille Bitcoin, pouvait en plus être intelligent – en ce sens qu’il pourrait conseiller ou aider les utilisateurs à mieux l’appréhender (en se basant sur toutes les données disponibles) – La blockchain « intelligente » serait certainement au summum de son utilité.

Cette dernière est certes à ses prémices, mais nous pouvons espérer qu’elle se développe rapidement au vue de l’accélération des avancées technologiques. Et si l’intelligence artificielle aurait beaucoup plus à apporter à la blockchain que l’inverse? Ou peut-être bien que l’union des deux fera la force.

Référence:  The CMO Primer for the Blockchain World

Image: Pixabay

Suivre Evan sur Twitter: @evankirstel 

Shay Mizuno
suivez-moi

Shay Mizuno

Co-fondatrice de Clientconnect by Tagg agence de conception de chatbots (www.clientconnect.com). Passionnée par la blockchain et les crypto-monnaies.
Shay Mizuno
suivez-moi