Ripple : Vers une révolution du transfert interbancaire

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
http://blockchainmag.fr/ripple-vers-une-revolution-du-transfert-interbancaire/
RSS
SHARE
Follow by Email

 

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi un virement met de 2 à 3 jours ouvrés pour être reçu, comment se fait-il que les systèmes de paiement n’aient pas évolué aussi vite que les systèmes de communication? Ripple, start-up fondée en 2012 a peut-être la solution à ce problème.

Troisième plus grande capitalisation sur le marché des crypto-monnaies juste après le bitcoin et ethereum, leur protocol de paiement le RTXP (Ripple Transaction Protocol) prend en charge n’importe quelle monnaie fiduciaire, crypto-monnaie, commodité ou toute autre unité de valeur et facilite leur échange de façon instantanée et à moindre coût. Depuis avril 2017, les membres du consortium connu sous le nom de Groupe directeur mondial de paiements (GPSG) visent à démocratiser l’utilisation de Ripple pour les paiement cross-borders (transfrontaliers). Ils peuvent compter parmi de grands noms de la finance tels que Bank of America, Merrill Lynch, Banque Canadienne Impériale de Commerce, Mitsubishi UFJ Groupe Financier, Banque Royale du Canada, Santander, Standard Chartered et UniCredit (entre autres) qui ont déjà commencé à mettre en place des essais sur leurs plate-formes.

Une alternative à SWIFT?

L’organisation financière SWIFT bénéficie d’un quasi-monopole en fournissant des services de transfert interbancaire à plus de 10 800 institutions dans plus de 205 pays. Néanmoins la situation évolue, les nouveaux arrivants fraichement financés par des VC et soutenus par la vague de « FOMO » (fear of missing out – peur de passer à côté d’avancées technologiques et d’être ringardisé) proposent des solutions en théorie plus efficaces et à la pointe des nouvelles technologies. Ces nouvelles start-ups bousculent le paysage traditionnel et remettent en cause le statut-quo.

Depuis que des failles dans le système de sécurité de SWIFT avaient été révélées lors de la cyber-attaque de 2016 (81 millions de dollars de la Banque centrale du Bangladesh avaient été dérobés), les banques seraient plus disposées à étudier sérieusement les différentes alternatives. Dans l’hypothèse où les paiements cross-borders (transfrontaliers) utiliseraient le protocol de Ripple, l’envoi et réception de fonds se feraient presque instantanément. Leurs transactions n’engendreraient pas de frais de service, de risque de contrepartie ou de coûts d’exploitation supplémentaires. Actuellement 75 banques utilisent déjà ce système de règlement et leur nombre ne cesse d’augmenter.

Si vous aussi souffrez de « FOMO » (fear of missing out – peur de passer à côté d’avancées technologiques et d’être ringardisé), sachez que vous avez la possibilité d’investir sur Ripple en achetant leur crypto-monnaie XRP via des plate-formes telles que Poloniex. Son cours est actuellement de 0,25 usd, en 1 an sa progression de 4307 % est fulgurante.

Dans un rapport publié hier par @TplusZero que vous pouvez lire ici, il explique que si le taux d’adoption du protocol de paiement de Ripple est de 10%, le cours pourrait atteindre 2.25 usd d’ici 2020, soit une croissance de 800 %.

 

Référence : XRP Taking the fast lane by TplusZero

Suivre Tplus sur Twitter: @TplusZero

Suivre Ripple sur Twitter: @Ripple

En savoir plus sur Ripple

À lire aussi: Gaz et energie via la blockchain?

 

Shay

Shay

Co-fondatrice de Clientconnect agence de conception de chatbots (www.clientconnect.com). Passionnée des crypto-monnaies.
Shay