La Blockchain pour les nuls

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
http://blockchainmag.fr/quest-ce-que-la-blockchain/
RSS
SHARE
Follow by Email

La disruption du monde des services financiers est-elle imminente ?

D’après le vice-président de la blockchain d’IBM: «2016 était l’année de l’expérimentation en chaîne de blocs» et «2017 est l’année d’adoption».

Lors de la 70 ème conférence annuelle de l’Institut CFA, le Professeur de Finances de l’Université Duke, Campbell R. Harvey, a offert un aperçu complet du sujet. Voici quelques extraits de l’article qui lui a été dédié au CFA Institute Talk.

Qu’est-ce que la blockchain?

Harvey explique: « La Blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’information sans intermediation », ajoutant que « c’est un registre distribué et décentralisé, ce qui signifie qu’il peut être facilement et rapidement consulté « . Il déclare également que la blockchain « est immuable, ce qui signifie que vous pouvez seulement y ajouter des blocs sans intervenir sur ceux qui sont déjà dans la chaîne ».

La chaîne de blocs est divisée en chaînes de blocs publiques et privées. Les chaînes de blocs publiques n’ont aucune barrière d’entrée, aucune permission à demander pour effectuer une transaction et tous les acteurs sont donc en situation égalitaire dans leur participation au réseau (c’est-à-dire qu’elles sont ouvertes à tous), l’accès aux chaînes de blocs privées est restreint personne ne peut y avoir accès sans y être autorisé. La distinction devient très importante dans les applications de blockchain.

Quelques de preuves de la puissance de la technologie blockchain :

Harvey affirme que la blockchain peut résoudre de nombreux problèmes, mais qu’elle est particulièrement efficace dans deux types d’applications: la vérification et l’échange de propriété.

Le Bitcoin est une chaîne de blocs publique qui a exactement ces deux caractéristiques. La nature publique du grand registre virtuel décentralisé garantit la transparence. La propriété peut être vérifiée sur le réseau, car toutes les transactions passées sont stockées.

Bitcoin est également un témoignage de la sécurité de la chaîne de blocs, ce qui est essentiel pour stocker et transférer de la valeur. Chaque bloc de données de transaction sur le réseau bitcoin doit être accepté par les blocs ultérieurs de la chaîne. Le processus a assuré que hacker le Bitcoin, c’est-à-dire la modification des données de transactions passées, n’est pas possible à distance.

Quels domaines seront impactés?

Harvey pense que la blockchain transformera l’industrie des services financiers en réduisant les intermédiaires. Les institutions financières sont fréquemment des intermédiaires financiers, et ces activités d’intermédiation sont celles qui vont sans doute être les premières impactées.

Dans la configuration bancaire traditionnelle, l’argent est transféré du compte d’un client à l’autre via les réseaux de paiement auxquels les banques appartiennent. La blockchain menace de changer tout cela en permettant le «paiement de machine à machine». Lorsque deux machines sont connectées via la technologie blockchain, elles peuvent effectuer des paiements instantanés. Ces machines peuvent recevoir des états financiers en temps réel pour les transactions effectuées avec toute autre machine connectée à la même blockchain.

Il existe encore des obstacles réglementaires importants. Mais soyons optimistes la blockchain en est à ses premisses…

 

Pour en savoir plus sur la conférence annuelle de l’Institut CFA de 2017

Shay Mizuno
suivez-moi

Shay Mizuno

Co-fondatrice de Clientconnect by Tagg agence de conception de chatbots (www.clientconnect.com). Passionnée par la blockchain et les crypto-monnaies.
Shay Mizuno
suivez-moi