Opinion : Non le Bitcoin n’est pas une pyramide!

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
http://blockchainmag.fr/opinion-non-bitcoin-nest-pyramide/
RSS
SHARE
Follow by Email

 

L’utilisation massive du Bitcoin peut-elle impacter la société? Quels changements majeurs guettent l’organisation capitaliste telle que nous la connaissons?

N’oublions pas que le Bitcoin a été conçu suite à la crise financière de 2008 avec une volonté d’insoumission envers la réglementation en place qui sert surtout les intérêts des banques au détriment de ceux du peuple. Contrairement à l’image véhiculée par certains médias, le Bitcoin est fortement réglementé -pas au sens gouvernemental du terme- mais réglementé par son code source.

Il représente en effet tout le contraire de l’idée que l’on se fait aujourd’hui de ce qu’est un gouvernement, de ce qu’est l’économie. Une économie qui se repose en partie sur la taxation du travail (par exemple, la France fait partie des pays dans lesquels la pression fiscale sur les salaires est la plus élevée, selon un rapport publié par l’Organisation de coopération et de développement économique-l’OCDE).

Si le Bitcoin est un système pyramidal comme certains se plaisent à le dire, il n’est certainement pas le seul. La grande pyramide est ailleurs. Elle se compose de la couche d’en bas (les salariés), la couche du milieu (les entreprises), la troisième couche (les banques) qui « fabriquent » de l’argent pour ceux du bas avec l’aide et le soutien du gouvernement, digne occupant du niveau le plus élevé. Ce dernier se portant garant de tout le système. Le niveau n°4 de la pyramide profite de la position de garde-barrière du niveau n°3 pour siphonner les impôts des flux monétaires afin de se financer. En d’autres termes, la couche n°4 dépend entièrement de la couche n°3 (et vice versa) pour ses opérations – ou du moins de sa relative simplicité (toutes opérations inclues opaques ou transparentes).

La façon dont les couches n°3 et n°4 veulent exploiter tous les flux d’argent n’est pas tout à fait différente de la façon dont les organismes de surveillance veulent exploiter les flux d’information. Les règles risquent de changer, les couches les plus hautes ne pourront plus s’emparer de ce qu’ils veulent. Qui sait, ils dépendront peut-être du consentement général pour pouvoir opérer. Ainsi ce qui fait peur aux couches n°3 et n°4 c’est qu’ils ne peuvent pas pointer une arme sur un ordinateur, détruire, saisir une blockchain ou un wallet. De nouvelles règles devront être appliquées à la pyramide, du coup elle risque de devenir obsolète.

Certes nous avons tous notre part de responsabilité, car nous contribuons tous les jours à ce système de Ponzi. Sans nous poser trop de questions car la quête du confort et de la surconsommation est plus facile. Cette chère pyramide dorée dans laquelle nous évoluons est la seule pyramide à pouvoir tenir pendant des décennies sans être inquiétée. Celle rasant tout sur son passage, les victimes partout dans le monde peuvent en témoigner: s’il y a bien une pyramide, c’est celle du capitalisme dans sa version la plus cruelle.

Pour aller plus loin

Suivre Blockchaindaily: @blockchain____

Image : Pixabay

Shay Mizuno
suivez-moi

Shay Mizuno

Co-fondatrice de Clientconnect by Tagg agence de conception de chatbots (www.clientconnect.com). Passionnée par la blockchain et les crypto-monnaies.
Shay Mizuno
suivez-moi