Guide ICO Partie 1 : comprendre les tokens

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
http://blockchainmag.fr/guide-ico-partie-1-comprendre-les-tokens/
RSS
SHARE
Follow by Email

 

Le terme «ICO» signifie «Initial Coin Offering» et sert à désigner le lancement de tokens (jetons) sur le marché. La plupart des ICOs vendent leurs tokens associés à une application, un projet ou à une entreprise spécifique.  Passons en revue la place des tokens dans cette nouvelle forme de financement.

token ico

Les ICOs sont-elles légales?

Tant que la société derrière l’ICO ne qualifie pas ses tokens de « titres financiers » et tant que les investisseurs suivent toutes les lois de leur pays en matière de déclaration de revenus, l’activité est parfaitement légale. La vigilance reste quand même de mise car il s’agit actuellement d’un marché très peu réglementé, avec quasiment pas d’exigences légales pour l’entreprise et peu de protection pour l’acheteur. Cela peut avoir des avantages en termes de coût, de faciliter la collecte de fonds et donne la possibilité aux particuliers d’investir dans des start-ups. Les garanties légales de la propriété sont remplacées par des garanties cryptographiques (par exemple: les contrats intelligents distribuant automatiquement une certaine part de revenus aux détenteurs symboliques chaque fois qu’un paiement est effectué).

Comprendre ce que vous achetez dans une ICO

Il existe une grande variété de tokens vendus lors d’une l’ICO. Les droits ou avantages qui leur sont attribués ainsi que les principes économiques qui déterminent leur valeur peuvent être très différents d’un token à l’autre. Il est donc crucial de comprendre exactement ce que vous achetez avant de participer à une ICO. La liste ci-dessous énumère deux des plus utilisés, app token et le DAO token. La liste n’est pas exhaustive car il s’agit d’un marché en constante évolution avec de nouvelles approches créées régulièrement. Cela vous donnera cependant une idée de ce qu’il faut rechercher dans un token.

  • App tokens : Comme son nom l’indique, l’app token (jeton d’application) est conçu pour être utilisé dans une application spécifique. D’une manière générale, la valeur du token est liée à la valeur de l’application.

Le paiement de services dans l’application (services premium et les achats dans l’application) s’effectue avec le token de l’application. La demande de service augmente proportionnellement à la demande de tokens, ce qui devrait théoriquement augmenter leur valeur. Par exemple, KoCurrency est une plate-forme de prédiction de prix de crypto-monnaies, les utilisateurs sont tenus de s’engager sur les contrats de renseignement en utilisant les tokens de la plate-forme. Ils ajoutent donc de la valeur en rendant l’algorithme de prévision de la plate-forme plus intelligent. Par conséquent, ceux qui souhaitent avoir accès à des données de prédiction devront payer davantage pour les tokens.

Dans d’autres cas, la méthode consiste à distribuer un pourcentage de revenus ou de bénéfices aux personnes qui possèdent les tokens. Certaines applications décentralisées peuvent utiliser des contrats intelligents pour la distribution de revenus.

  • DAO tokens : Un token peut également représenter une part dans la réussite d’un projet, d’une entreprise ou d’un fonds avec de multiples produits non liés à une application spécifique. Cela implique généralement que la société ou une autre organisation s’engage à partager un certain pourcentage de revenus ou de bénéfices pour les détenteurs symboliques. De cette façon, le token peut représenter une sorte de pseudo-partage dans l’organisation, mais sans l’aspect juridique qui accompagne un titre de propriété. Certaines organisations peuvent encore utiliser des contrats intelligents pour gérer automatiquement leurs finances. La protection des propriétaires de tokens est renforcée par la distribution automatique des fonds selon des règles prédéfinies. Ces contrats intelligents peuvent également conférer des droits supplémentaires aux détenteurs, tels que la capacité de voter sur l’avenir de l’organisation et sur la modification des contrats intelligents qui la contrôlent. L’organisation passe d’une entreprise conventionnelle à une «organisation autonome décentralisée» contrôlée par les détenteurs de tokens. Cela ressemble à la façon dont les actionnaires d’une société possèdent et contrôlent une entreprise. La différence étant que ces droits sont régis par la cryptographie et la blockchain, plutôt que par des lois et les tribunaux. Cela représente de nombreux avantages, mais aussi des inconvénients.

Où stocker les tokens?

Les tokens doivent être stockés dans un crypto-wallet (portefeuille numérique). Le plus souvent, les tokens sont lancés sur Ethereum, vous pouvez donc utiliser n’importe quel portefeuille Ethereum. Pour des raisons de sécurité il est souvent recommandé de stocker les tokens hors ligne dans les «paper wallets».

*Où se renseigner sur les dernières ICO:

Il existe maintenant une multitude d’informations qui sont facilement accessibles à tous ceux qui sont intéressés. Voici une liste de mes sources préférées :

Token market (jutilise leur ICO calender en widget sur ce site)

Smith and Crown

-ICO alert, app android qui m’envoi des alertes directement sur mon smartphone

**Dans la partie 2 de notre guide ICO, nous allons nous pencher sur le pricing des tokens.

 

Suivre blockgeeks sur Twitter : @Blockgks

Références : Cryptorials

Image : Blockgeeks

Shay Mizuno
suivez-moi

Shay Mizuno

Co-fondatrice de Clientconnect by Tagg agence de conception de chatbots (www.clientconnect.com). Passionnée par la blockchain et les crypto-monnaies.
Shay Mizuno
suivez-moi