Bitcoin : La « bitcoinization » des pays en crise est en cours!

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
http://blockchainmag.fr/bitcoin-la-bitcoinization-des-pays-en-crise-est-en-cours/
RSS
SHARE
Follow by Email

 

Lors d’un précédent post, la crise du Venezuela avait été abordée, les détails de la « bitcoinization » du pays ci-dessous:

 

Au Venezuela à l’heure ou j’écris, la pire hyperinflation depuis la République de Weimar fait des ravages, un Big Mac coûte environ la moitié d’un smic vénézuélien. Le taux d’inflation annuel est de 1,600%. La pénurie fait partie du quotidien: étagères vides, plus de pain ni de sucre dans les supermarchés. Pour survivre, des milliers de vénézuéliens ont opté pour d’autres solutions plus efficaces: sur place les gens commencent à miner du bitcoin. Pour que le minage soit rentable deux facteurs sont importants: le prix du bitcoin – qui a atteint des records cette année – et le prix de l’électricité. Et il se trouve que l’électricité est quasiment gratuite: sous le régime socialiste de Nicolás Maduro, elle est largement subventionnée. Une personne peut gagner jusqu’à 500 usd par mois en minant du bitcoin sans que sa facture explose. La semaine dernière, près de 11 millions de Bolivars ont été échangés. Investir en espèces dans d’autres actifs est pratiquement impossible. La banque centrale et le gouvernement maîtrisent la façon dont les gens dépensent leur argent. La conversion en lingots, argent ou tout autre actif est aussi fortement réglementée. Le bitcoin reste la seule option disponible, et cela évidement commence à agacer le gouvernement qui multiplie les actions contre les mineurs de bitcoin et tous ceux qui s’y intéresseraient de près ou de loin. Avec leurs moyens limités, tracker les wallets des détenteurs de cryptos sera très compliqué (une expertise en analyse de chains est requise), autant dire que face à au cryptos, le gouvernement de Maduro n’a aucune chance.

« Aucun homme n’a d’autorité naturelle sur son semblable et la force ne peut produire aucun droit », Rousseau.

L’adoption du bitcoin est également à la hausse au Kazakhstan. Cette région dont les gens parlent rarement quand il s’agit de crypto-monnaies. Le marché sur place est en plein essor. Du Vénézuela au Zimbabwe en passant par le Kzakhstan ou n’importe où ailleurs, une nouvelle dynamique prend forme et rien ni personne ne pourra l’arrêter.

ll est bon de voir que dans différents pays, le bitcoin peut aider des milliers de personnes à vivre mieux, sans la main mise de gouvernements oppresseurs. N’oublions pas que l’échange est une tendance naturelle, une inclination, un désir qui tient à notre nature humaine. L’échange n’est pas juste l’apanage des États et des multinationales, tout le monde devrait avoir le droit d’échanger y compris des actifs numériques. Il est temps que nous nous débarrassions de ces formes centralisées qui agissent en tant que dépositaires de nos fonds, de nos informations, de nos comportements, etc. Même si les cryptos restent très volatiles à court terme, ce que l’on retient c’est qu’elles offrent la possibilité à des millions de citoyens d’effectuer des transactions et de survivre dans un contexte incertain.

Image: Pixabay

Référence 

Suivre InvestFeed sur twitter: @investFeed

Shay Mizuno
suivez-moi

Shay Mizuno

Co-fondatrice de Clientconnect by Tagg agence de conception de chatbots (www.clientconnect.com). Passionnée par la blockchain et les crypto-monnaies.
Shay Mizuno
suivez-moi